QD & ME – MARIE MOINET – Associate Lead DTE

Quantic Dream : Peux-tu te présenter ? Quel est ton nom, d’où viens-tu et quel est ton rôle chez Quantic Dream ? 

Marie : Je m’appelle Marie et je suis membre de l’équipe Debug & Test Environment, ou plus simplement DTE. Je viens du Sud de la France, là où chantent les cigales, mais après un passage prolongé aux Pays-Bas je n’ai plus aucun accent mélodieux. Je suis membre de la DTE depuis 5 ans, et plus précisément Associate Lead depuis début 2021. 

QD : Comment t’es-tu retrouvée à travailler dans l’industrie du jeu vidéo ? Était-ce un rêve de longue date, ou l’as-tu intégré un peu par hasard ? 

Marie : Je voulais être volcanologue. Puis archéologue. Puis j’ai dit à un professeur de lycée que j’avais qu’à faire une école de commerce et il a eu un fou-rire, alors j’ai fini par m’inscrire dans un cursus d’informatique de gestion (je ne veux pas être dans l’informatique de gestion en fait), puis de Game Design (je ne veux pas être Game Designer, tout bien réfléchi). Ce n’est pas exactement un hasard si j’ai fini dans cette industrie, mais c’est moins un rêve d’enfance qu’une suite d’essais et de réorientations successives qui m’ont permis de trouver une place qui me convient. La morale de l’histoire c’est qu’il n’y a pas d’âge pour trouver le métier qui nous plait ! 

QD : Parle-nous plus précisément de ton travail ici ; quel est ton rôle et celui de ton équipe ? 

Marie : La DTE c’est un peu la Garde de Nuit de Quantic Dream : nous protégeons les royaumes des Utilisateurs contre les armées de Bugs. Perché sur nos murs, nous guettons l’horizon enroulés dans nos capes de fourrure et… Bon d’accord il n’y a pas de capes de fourrures ! La DTE est l’équipe qui teste les différents logiciels et technologies qu’utilisent les personnes qui créent les jeux, pour qu’elles puissent travailler sans (trop) de problèmes. Nous faisons aussi du support pour les utilisateurs des logiciels et les codeurs de la R&D, nous fournissons des bonbons, et nous nous chargeons de plein de petites tâches pour faciliter la vie des autres personnes au studio.  

QD : Dis-nous en plus sur les membres de ton équipe. Tu as quelques anecdotes en mémoire ? 

Marie : La DTE a la particularité d’être assez petite, mais aussi (et surtout) très gourmande : il y a presque toujours des biscuits, des bonbons, des fruits secs ou des chocolats à disposition, ce qui en fait l’un des meilleurs endroits où passer quelques minutes le temps d’une pause. Pour ce qui est des anecdotes j’en ai récolté énormément toutes ces années mais je pense que mes préférées concernent toutes les idées incroyables de films, séries, mangas et documentaires qui nous viennent en pause thé – ma préférée étant celle de l’anime shônen de livraison de kebabs ! 

QD : Peux-tu nous décrire ta journée type ? Est-ce que ça existe pour toi ? 

Marie : J’ai la chance de n’avoir absolument aucune journée type ; mon emploi du temps dépend du travail des équipes de codage, puisque je teste toutes leurs créations. Chaque jour apporte ses nouveaux défis (« Comment je fais pour afficher un bouton déjà ? »), de nouveaux mystères (« Mais qui donc a tout cassé cet outil ? ») et de péripéties inédites (« Quelqu’un sait encore utiliser les outils de Detroit : Become Human ? »). J’apprends de nouvelles choses presque chaque semaine et c’est, pour moi, la meilleure partie de mon travail. 

QD : Certaines de tes inspirations extérieures se reflètent-elles dans ton travail ? 

Marie : J’aime nommer mes données de test de manière… Disons « extravagante », et c’est certainement un reflet de mes inspirations du moment. Malheureusement, les divers fichiers baptisés balbuzards et autres Timothy Olyphant que je produis resteront caché aux yeux du monde (mais font beaucoup rire les personnes qui doivent corriger les bugs sur ces données, c’est déjà ça de pris).   

QD : Voici une grande question… Quels sont tes jeux préférés ? 

Marie : Ouh que c’est difficile ! Alors il y a d’abord eu Ratchet & Clank ainsi que Kya: Dark Lineage, qui ont bercé mon adolescence et que je refais de temps en temps sur ma petite PlayStation 2 encore vaillante. Ce sont des jeux que je ne pourrais jamais oublier et ceux qui m’ont donné envie de rejoindre l’industrie. Maintenant mes favoris sont certainement Destiny sur lequel j’ai passé un nombre d’heures totalement scandaleux, Mass Effect que je relance environ une fois par an, et Animal Crossing qui me permet d’assouvir ma passion de la décoration d’intérieur et d’extérieur, depuis quelques temps.  

QD : Dis-nous en plus sur tes centres d’intérêt en dehors du travail. 

Marie : Ils sont aussi divers et nombreux que les sujets sur lesquels je travaille ! J’adore tout ce qui est travaux manuels : je couds, je peins, je bricole, je m’intéresse à la mode et au maquillage, je possède et entretient une armure mandalorienne (je suis membre du Mandalorian Mercs Costume Club), j’ai tenté de me mettre au tricot (c’est un échec) et je suis actuellement dans une phase de passion pour les plantes au point de monter une petite jungle à mon bureau. Histoire de ne pas totalement devenir une patate de canapé je fais aussi de la boxe française et de la natation, deux sports auxquels je n’excelle pas mais qui me donnent la frite (patate, frite, je suis un trésor de comédie, je sais !).  

QD : À quoi ressemble ton vendredi soir idéal ? 

Marie : Je suis dans mon canapé sous mon plaid géant double-couche, la fenêtre ouverte sur les arbres en fleurs autour de chez moi, mes deux chats sur les genoux et je regarde un film qui me fait plaisir comme Mamma Mia ou Pacific Rim. Une tisane est impliquée. Parfois même un bout de chocolat. On peut dire que je suis sauvage et rebelle, clairement. 

QD : As-tu un message pour nos lecteurs ? 

Marie : Prenez soin de vous, c’est ce qui importe le plus ! Vous êtes irremplaçable et personne ne pourra plus savoir ce dont vous avez besoin que vous-même alors soyez votre plus grand fan et votre meilleur soutien. 

QD : Dernière question ! Gâteau au chocolat ou tarte aux fruits ? 

Marie : Tarte aux pommes, mais à la façon néerlandaise ! Il faut des raisins secs et une tonne de cannelle pour ravir mon cœur et mes papilles !