Detroit: Become Human X Yuko Kuzui

Pour fêter les trois ans de Detroit:Become Human, initialement sorti le 25 mai 2018 sur PlayStation 4, nous avons eu l’idée de créer un Art Print Anniversaire dédié aux personnages principaux de cette grande aventure. Après une sélection d’artistes indépendants, c’est finalement la fantastique ChibiArtist japonaise Yuko Kuzui qui a conquis notre jury ; disponible dans notre boutique officielle en édition limitée et numérotée, son dessin nous a bien évidemment donné envie d’en savoir un peu plus ! 

————————-

QD : Salut Yuko ! Nous sommes très heureux de travailler avec toi sur ce projet d’Art Print anniversaire de Detroit: Become Human ! Tout d’abord, peux-tu te présenter aux personnes qui ne te connaissent peut-être pas encore ?

Yuko : Bonjour, je m’appelle Yuko Kuzui. Je suis illustratrice et je vis au Japon. Après avoir longtemps travaillé en tant que graphiste pour une compagnie de jeux vidéo de Nagano, je suis passée à l’illustration. Je vis avec mon mari et mes 3 enfants à Tokyo. J’ai grandi au Japon et la culture japonaise a naturellement une influence sur mon travail, mais j’aime les dessins animés étrangers, les cartoons, depuis toute petite et je crois que cela a aussi un impact sur mon style. Je me souviens en particulier des petites pastilles d’animation un peu rétro Quick & Flupke qui passaient sur le câble au Japon il y a longtemps. La simplicité et la beauté des traits et des couleurs, très différents du style japonais, m’ont marquée. Et j’adore aussi les jeux vidéo ! Je fais tous les jeux des séries The Elder Scrolls et FarCry à leur sortie. 

QD : Comment as-tu découvert Detroit: Become Human et qu’en as-tu pensé ? 

Yuko :  Un ami designer m’en a parlé et me l’a décrit comme “un jeu magnifique, avec un scénario élaboré et plein de rebondissements”. Il m’a aussi dit de ne rien lire et de surtout d’agir comme moi je le voulais ; j’ai lancé le jeu et j’ai été happée dès le prologue. Comme j’avais vu passer des fan-arts avant, je pensais que Connor et Hank s’entendraient assez naturellement, mais Connor s’efforce d’agir comme un androïde, et quand je m’en suis rendu compte leur antagonisme était total, je ne pouvais plus rien y faire. Bien évidemment, j’ai recommencé le jeu autant de fois qu’il le fallait pour réussir à ce qu’ils se prennent dans les bras ! 😊
Un des points forts du jeu, c’est que sa fin dépend entièrement de nos propres décisions et de leurs implications ; cela devient “notre histoire”. Comme on doit assumer les choix que l’on fait et qu’il n’y en a pas un de “bon”, on est bien plus impliqué, surpris et ému qu’avec beaucoup d’autres jeux.

QD : Quel est ton personnage préféré dans le jeu et pourquoi ? 

Yuko : Il y a tellement de personnages géniaux dans ce jeu ! Mais si je devais en choisir un ce serait Connor. Sa trajectoire est particulièrement intéressante ; comme c’est un androïde et qu’il agit en tant que tel, en obéissant aux règles avec rationalité et logique, les choix du joueur peuvent créer chez lui un dilemme entre ses propres sentiments et les ordres qu’il reçoit d’Amanda. Mais il finit par obtenir justice ! J’aime aussi la manière dont la relation entre Connor et Hank évolue à travers leurs échanges, et comment leur confiance réciproque en tant que partenaires se construit petit à petit au cours du jeu. 

L’illustration que j’ai faite d’eux pour cet Art Print anniversaire est une scène de leur vie quotidienne que j’ai imaginée se dérouler après toute cette histoire. Je suis sûre qu’ils résolvent encore des enquêtes ensemble, qu’ils plaisantent et qu’on leur rappelle bien de ne pas trop boire ! 😊 

QD : Comment Detroit: Become Human est perçu au Japon ?

Yuko : C’est un jeu très populaire au Japon aussi ! Je me souviens que parmi les productions de Quantic Dream, la sortie de “Heavy Rain” sur PlayStation 3 avait fait beaucoup parler ici pour son scénario finement ciselé et son interactivité hors du commun. Mais j’ai souvent entendu parler de Detroit: Become Human dans de nombreux médias spécialisés comme d’un jeu qui allait encore plus loin, et beaucoup de fans japonais ont monté leurs propres sites et forums de discussions de stratégie.  

Encore maintenant, alors que cela fait 3 ans qu’il est sorti, il y a beaucoup de fan-art de Detroit: Become Human, et cela reste un des jeux les plus populaires au monde. Je suis d’ailleurs très honorée qu’on m’ait demandé de créer une illustration officielle ! 

QD : Quel a été ton processus de travail pour créer cet Art Print ?

Yuko : J’ai ressenti beaucoup de pression au départ et j’ai eu besoin de temps pour me reprendre. Tout d’abord, je me suis demandé comment faire cohabiter mon univers graphique aux personnages de Detroit ; j’ai décidé de partir sur les liens entre les personnages et je me suis alors focalisée sur leurs regards et leurs actions. J’ai fait plusieurs croquis en me basant sur des passages du jeu, et ce qui m’a pris le plus de temps est sans doute le crayonné. Une fois les corrections apportées à ce crayonné, j’ai tout fait d’une traite. Et grâce au soutien de Mike, le Directeur Artistique qui a supervisé mon travail, j’ai réussi à venir à bout de ce défi. Je le remercie du fond du cœur.

QD : Et sinon, un vendredi soir parfait à Tokyo, ça ressemble à quoi pour toi ? 

Yuko : J’ai trois jeunes enfants à la maison, alors je n’ai pas beaucoup de temps pour moi ces temps-ci et il m’est difficile d’imaginer un week-end idéal, mais si j’avais la liberté de faire ce que je veux… Je jouerais aux jeux que j’aime et je lirais, avec une bonne bière, tout en mangeant de bons petits plats ! Quand je travaillais en entreprise, j’aimais aller à l’izakaya [NdT: l’équivalent d’un bar à tapas] le vendredi soir après le boulot pour discuter et boire un verre avec mes collègues. L’un de ces bars servait de l’excellent poisson et on y allait souvent avec mes amis. Rien que d’y penser… Ah… C’était si bon ! À présent, un bon week-end consiste plutôt à admirer l’évolution de mes enfants.

QD : N’oublions pas la question la plus importante de toutes : la France et le Japon sont tous les deux réputés pour leur culture culinaire unique : c’est quoi ton menu parfait ? 

Yuko : J’ai été élevée dans un pays entouré par la mer, alors j’aime le poisson. En sashimi comme en sushi ! Je vais encore souvent en manger au restaurant. J’aime tous les types de sushis, des moins chers qu’on prend sur les tapis roulants à ceux qui se dégustent à des comptoirs un peu plus luxueux. Mon sushi préféré est le “umekyu”, un sushi qui est enveloppé de concombre et de prune marinée ! Je vous recommande vraiment de le tester si vous visitez le Japon un jour. Soit dit en passant, mon premier job étudiant c’était dans un restaurant de sushis et tout l’argent que j’y ai gagné est parti dans une PlayStation et des jeux !

QD : Merci de nous avoir accordé un peu de ton temps, Yuko, et bienvenue dans l’équipe Detroit: Become Human ! Nous sommes très fiers de t’avoir à bord ! 

Yuko : Je suis très honorée moi aussi de participer à ce superbe projet ! J’espère avoir l’occasion de m’exprimer à nouveau dans l’univers de Detroit: Become Human et pouvoir dessiner les personnages que je n’ai pas pu faire ce coup-ci ! 

Twitter account : @YattaneGhost
Site : https://tsujitayuko.wixsite.com/live