QD & ME – ÉMELINE GOT

Quantic Dream : Peux-tu te présenter ? Quel est ton nom, d’où viens-tu et quel est ton rôle chez Quantic Dream ? 

Émeline : Salut, je m’appelle Émeline Got, j’ai 25 ans et je viens d’une petite ville à côté d’Orléans. Cela fait un peu plus de deux ans que je suis chez Quantic Dream. Je suis d’abord arrivée en tant que stagiaire pour faire ma thèse de Master et j’ai ensuite été embauchée dans l’équipe Maya. Depuis peu, j’ai quitté cette équipe suite à la création d’un nouveau département Recherche & Innovation (R&I) où nous sommes deux pour le moment : Thomas Léglantier et moi. Nous travaillons sur ce qui sera la nouvelle technologie de capture faciale lors de nos futurs tournages de motion capture.

QD : Comment t’es-tu retrouvé à travailler dans l’industrie du jeu vidéo ? Était-ce un rêve de longue date, ou l’as-tu intégré un peu par hasard ? 

Émeline : Je me suis retrouvée ici un peu par hasard, à vrai dire. À la base, je suis surtout passionnée de dessins d’animation – je suis une très grande fan de Pixar. N’ayant pas vraiment la fibre artistique et plutôt un attrait pour les mathématiques, je me suis orientée vers un cursus scientifique. Après le bac, je ne savais pas trop quoi faire ; j’ai préféré me laisser plus de temps avant de me spécialiser dans un domaine, en allant en classe préparatoire puis ensuite en école d’ingénieur généraliste, à l’École Centrale de Lyon. C’est là que j’ai trouvé un Master de Recherche en Informatique, avec une spécialisation en informatique graphique, à Barcelone, une université partenaire de mon école. C’était comme une révélation, j’avais enfin trouvé la spécialisation qui me correspondait ! C’est donc dans le cadre de ce Master que j’ai postulé chez Quantic Dream pour y faire ma thèse sur un sujet de recherche. Et comme je m’y suis plu, je suis restée 🙂

QD: Parle-nous plus précisément de ton travail ici ; quel est ton rôle et celui de ton équipe ? 

Émeline : Je fais un travail de recherche scientifique autour des technologies de capture faciale, que nous utilisons pour les sessions de motion capture avec les acteurs de nos jeux. L’idée est de faire évoluer le système utilisé pour les jeux précédents – l’usage des réflecteurs placés sur le visage à chaque session de manière similaire à la capture du corps – vers un nouveau système avec moins de perte d’information, basé sur l’utilisation de caméras filmant les visages. Ce sont des technologies déjà largement utilisées dans le milieu du cinéma et dans différents studios de jeux vidéo. Dans mon équipe, nous décortiquons les papiers scientifiques pour trouver la solution technologique la plus adaptée à nos besoins et qui réponde à nos attentes en termes de confort de l’acteur, de précision de la donnée, de temps de traitement, etc.

QD: Dis-nous en plus sur les membres de ton équipe. Tu as quelques anecdotes en mémoire ? 

Émeline : Nous ne sommes que deux, donc ça limite un peu les anecdotes, même si le goût de Thomas (mon binôme) pour les raisins secs génère souvent des débats houleux à table ! Sinon, plus généralement, des anecdotes avec les collègues, il y en a beaucoup ! Les gâteaux du lundi matin, les trajets de covoiturage pur venir au studio, les sorties sport à la piscine, au badminton, au squash, les grandes compétitions de Mario Kart 8 Deluxe le midi, les rires qu’on entend dans tout l’open space… Il n’y a pas le temps de s’ennuyer !

QD: Peux-tu nous décrire ta journée type ? Est-ce que ça existe pour toi ? 

Émeline : Il n’y a pas vraiment de journée type, on travaille sur des projets à long terme, donc c’est beaucoup de résolution de problèmes, de tâtonnements, de tests, d’améliorations, mais aussi des échecs et des remises en question de nos choix. Il faut aussi garder un œil sur les avancées technologiques dans l’industrie, les nouvelles sorties, les nouveaux papiers de recherche, les conférences, etc.

QD: Certaines de tes inspirations extérieures se reflètent-elles dans ton travail ? 

Émeline : Alors dans mon travail directement, c’est un peu compliqué car c’est un domaine assez technique et théorique, qui ne laisse pas beaucoup de place à l’imagination. Et disons que je ne suis généralement pas inspirée par une équation plutôt qu’une autre, ahah !

QD: Voici une grande question… Quels sont tes jeux préférés ? 

Émeline : Les jeux qui m’ont vraiment marquée, c’est surtout les jeux de mon enfance. Mes collègues pourront confirmer que je leur ai déjà beaucoup trop parlé de Super Mario Sunshine, un gros coup de cœur quand j’y avais joué chez une amie et qui m’a fait réclamer la GameCube à mes parents. J’ai aussi beaucoup de bons souvenirs sur les jeux Star Wars Pod Racer et Droid Works (je cherche des gens qui partagent ma passion pour ce jeu inconnu, d’ailleurs !) et les batailles avec mon frère pour alterner les parties sur notre PC. Sinon, je suis une vraie adepte de la série Animal Crossing qui m’a sauvée pendant la prépa et le confinement ! Et j’aime aussi beaucoup les jeux Zelda, en particulier Ocarina of Time.

QD : Dis-nous en plus sur tes centres d’intérêt en dehors du travail. 

Émeline : Oula, la question à pas me poser, ahah ! Disons que je ne tiens pas vraiment en place et que j’ai toujours envie ou besoin d’apprendre de nouvelles choses. Alors en dehors du travail, j’aime cuisiner et pâtisser, je fais de la couture pour me confectionner de nouveaux vêtements, je tente d’apprendre la guitare, je lis beaucoup (en ce moment la saga Shadow and Bone ❤️), je fais du vélo, je bricole des trucs de déco pour chez moi… Ma dernière lubie : apprendre à faire du longboard dancing. Affaire à suivre ! Oh, et je joue de la flûte traversière sur TikTok, parfois !

QD: À quoi ressemble ton vendredi soir idéal ? 

Émeline : Aller voir un bon film au cinéma avec mon acolyte de cinéma préférée et un grand seau de pop-corn. Autant dire que je guette les dates de réouverture avec beaucoup d’impatience et que ma liste de films à voir ne cesse de s’allonger. En attendant c’est pop-corn à la maison et un dessin animé que j’ai déjà vu 50 fois sur Disney+. Ou bien en ce moment j’essaye d’avancer dans The Last Of Us 2 (promis Stéphane je vais te le rendre un jour !).

QD: As-tu un message pour nos lecteurs ? 

Émeline : Je dirais, ne pas se mettre de limite et d’être toujours curieux·se. J’ai eu de la chance d’être élevée dans un environnement où on m’a toujours encouragé à faire ce que je voulais et à choisir la voie qui me plaisait. C’est un message fort qui m’a poussée à être là où je suis aujourd’hui et c’est pour cela que j’aimerais le partager. Il est d’autant plus important quand on est une femme, parce que quand on est 2 femmes sur une classe de 45 en prépa, 20% en école d’ingénieur, ou bien 14% dans l’industrie du jeu vidéo en France, il est facile de penser que l’on n’a pas notre place. Alors accrochez-vous, faites changer les statistiques et les mentalités, et surtout faites ce qu’il vous plaît !

QD : Dernière question ! Gâteau au chocolat ou tarte aux fruits ? 

Émeline : Aïe aïe aïe, la question qui fâche ! Désolée, je suis de la team qui n’aime pas le chocolat, et je sais que c’est des choses à ne pas partager en public, mais bon… :p Du coup tarte aux fruits sans hésiter ! Et si c’est aux fruits rouges en plus, donnez-en moi 15 svp.