QD & ME – Sébastien André – Lead Environment Artist

Quantic Dream : Peux-tu te présenter ? Quel est ton nom, d’où viens-tu et quel est ton rôle chez Quantic Dream ? 

Je m’appelle Sébastien, j’ai 40 ans et cela fait 13 ans que je suis chez Quantic Dream. J’ai d’abord été Environnement Artist sur le jeu Heavy Rain puis j’ai évolué au poste de Lead Environment sur Beyond: Two Souls et Detroit: Become Human. À la base je viens de l’univers des computer graphics, les images de synthèse ; j’ai travaillé sur quelques films comme Immortel d’Enki Bilal ou 9 de Shane Acker. J’ai également travaillé sur des séries animées comme Skyland sur France 2. Mon rôle actuel est de gérer l’équipe Set qui va avoir la charge de créer tous les décors et props ingame (les objets) de nos productions. 

QD : Comment t’es-tu retrouvée à travailler dans l’industrie du jeu vidéo ? Était-ce un rêve de longue date, ou l’as-tu intégré un peu par hasard ? 

J’ai toujours été gamer et toute mon adolescence a été imprégné de cette culture, donc le fait d’arriver dans le secteur du jeux vidéo a comme été une évidence dans mon parcours. J’ai débuté ma carrière dans les computer graphics dans diverses entreprise en France et à l’étranger. Un collègue avec qui j’avais travaillé au Luxembourg est parti ensuite chez Quantic Dream pour Heavy Rain et c’est de là que j’ai décidé de franchir le cap 😊 

QD : Parle-nous plus précisément de ton travail ici ; quel est ton rôle et celui de ton équipe ? 

Mon rôle et de m’assurer de la production dans nos jeux de tous les décors 3D et objets qui habillent ces décors, de la phase de blocking qui détermine l’emplacement précis de ces éléments, jusqu’à la phase finale de polissage. Travailler en étroite collaboration avec notre direction artistique pour retranscrire les idées du script et des concept arts afin de les produire en 3D pour rester le plus fidèle possible à la vision originale. C’est avant tout un travail d’équipe, où chaque artiste peut s’exprimer afin de créer une émulation collective et de faire ressortir le meilleur de chacun, pour faire les plus beaux jeux possibles. 

QD : Dis-nous en plus sur les membres de ton équipe. Tu as quelques anecdotes en mémoire ? 

Nous sommes actuellement une dizaine dans l’équipe, c’est vraiment un noyau dur, on se connait depuis longtemps ; avec certaines de ces personnes ça remonte à plus de 15 ans, nous étions dans une autre entreprise avant de nous retrouver chez Quantic Dream. L’avantage de constituer une équipe dans le temps, c’est de connaitre nos points forts et points faibles, afin de mieux s’adapter aux compétences de chaque membre. Il n’y a pas réellement d’anecdotes précises mais c’est drôle de voir les jeunes générations se confronter aux « anciens », avec des parcours très différents. 

QD : Peux-tu nous décrire ta journée type ? Est-ce que ça existe pour toi ? 

Il n’y a pas vraiment de journée type, ça dépend de l’avancée des projets sur lesquels on travaille : en début de production ou en préproduction, il y a beaucoup de réunions, de mise en place de processus, de méthodologie, de réflexions à la fois artistiques et techniques. Le suivi des artistes au quotidien est une part vraiment importante, autant sur le suivi des tâches que sur les retours purement artistiques. En fin de production, on enchaîne sur du test, du debug et des bilans artistiques, pour peaufiner le jeu au maximum

QD : Certaines de tes inspirations extérieures se reflètent-elles dans ton travail ? 

Dans le milieu artistique, tout peut être matière à m’aider dans mon travail. Cela peut être un film, une série ou une exposition. Tout peut être prétexte à tenter d’appliquer cela sur nos jeux afin de viser le plus haut à chaque fois. Cela peut être déroutant pour mon entourage, par exemple quand je sur-analyse les films que je vais voir pour comprendre comment telle ou telle chose a été faite ^^ 

QD : Voici une grande question… Quels sont tes jeux préférés ? 

Adolescent, je dirais Final Fantasy VII et Final Fantasy IX, qui m’ont vraiment fait voyager et dont j’adore les univers respectifs. Je suis plus jeu d’aventure en solo et je suis particulièrement fan des jeux du studio Naughty Dog, comme The Last Of Us. Mais j’aime aussi les jeux indés, les expériences poétiques comme Journey ou Rime, qui peuvent vraiment être source d’inspiration. 

QD : Dis-nous en plus sur tes centres d’intérêt en dehors du travail. 

J’aime beaucoup le cinéma, que ce soit le blockbuster du moment ou des films plus personnels, du cinéma indépendant ; je me laisse aller en fonction de mes humeurs et de mes sensibilités du moment. J’aime aussi beaucoup voyager (la situation sanitaire n’a pas été très propice à ça dernièrement, malheureusement…), pour découvrir des nouveaux pays, des nouvelles cultures. C’est une vraie évasion, qui peut devenir une source d’inspiration pour mon travail, ou comment joindre l’utile à l’agréable, en somme ! 😉 Je pratique aussi le running, histoire de me défouler après une bonne semaine de travail ! 

QD : À quoi ressemble ton vendredi soir idéal ? 

Un apéro en terrasse avec mes amis et finir par un restaurant pour bien décompresser 😊 

QD : As-tu un message pour nos lecteurs ? 

Cela va sans doute paraitre cliché, mais gardez une certaine part d’enfance en vous ; amusez-vous et restez toujours curieux de tout pour grandir. Et surtout, prenez soin de vous en ces temps difficiles.  

QD : Dernière question ! Gâteau au chocolat ou tarte aux fruits ? 

Sans hésiter tarte aux fruits 😁